Bonjour,

nous avons pensé qu’il serait intéressant de vous mettre une liste de film mettant en vedette des personnages vivant avec une problématique de handicap visuel ! Vous pouvez y retrouver les résumés pour chacun.

Bon visionnement !

 

1. À première vue, réalisé par Irwin Winkler

Virgil Adamson est aveugle depuis l’âge de trois ans. Il a su composer avec son handicap en développant une sensibilité hors du commun. Masseur-thérapeute à Bear Mountain, il s’est créé, par ses dons, une clientèle fidèle et de nombreuses admiratrices. Amy Benic, qui travaille dans le cabinet d’architecte de son ex-mari, vient à Bear Mountain pour une semaine de remise en forme. Sa première séance avec Virgil est une révélation. Amy regagne New York, où Virgil la rejoint. Elle croit possible de rendre la vue à son compagnon en faisant appel à une technique expérimentale.

2. Black, réalisé par Sanjay Leela Bhansali

À la suite d’une maladie, Michelle McNally devient aveugle et sourde alors qu’elle n’a que deux ans. Face à leur enfant avec lequel ils ne peuvent plus communiquer, les parents sont désemparés et huit années s’écoulent avant qu’ils ne se tournent vers Debraj Sahai, un professeur spécialisé. Celui-ci, à force de patience et de persévérance, parvient à apprendre à Michelle à identifier des mots, à les exprimer à l’aide de signes et à leur donner une signification. Michelle reprend ainsi contact avec le monde qui l’entoure. Des années plus tard, alors qu’elle est devenue adulte, Michelle retrouve son ancien professeur durement touché par la maladie d’Alzheimer. À son tour, elle fait tout son possible pour lui venir en aide.

 

 3. Ne respire pas, réalisé par Fede Alvarez (Film d’horreur)

Rocky, Alex et Money sont trois gangsters qui braquent les maisons et vendent ce qu’ils ont volés. Un jour, ils apprennent qu’un ancien soldat aveugle garde à la maison 300 000 dollars. Ils décident alors de s’emparer de cet argent. Mais c’est loin d’être une chose facile même pour trois personnes.

 

4. RAY, réalisé par Taylor Hackford

Ray Charles est un chanteur américain. Aveugle dès sa petite enfance, il est confronté à la dureté de sa mère qui veut faire de lui un enfant autonome et capable de se débrouiller tout seul. Elle l’envoie dans un centre spécialisé et nous le retrouvons plusieurs années plus tard, prêt à partir à Seattle pour entamer une carrière de pianiste. D’abord musicien dans des petits groupes, il est vite repéré pour son talent et enregistre ses premiers disques sous son propre nom. Le succès ne cessera de grandir mais ce parcours est semé d’embûches dues à son handicap, sa dépendance à l’héroïne, la culpabilité qu’il porte depuis la mort de son frère lorsqu’ils étaient enfants, à son amour des femmes et à sa difficulté à être fidèle avec ces dernières.

 

5.Magoo, réalisé par Stanley Tong

Quincy Magoo est très myope, quasi aveugle. Il ne voit pas plus loin que le bout de son nez… Et en plus, il est tête en l’air et un peu farfelu. Bref, c’est le pauvre type à qui il arrive tout un tas de mésaventures. C’est aussi un personnage de dessin animé américain dans les années 60. Dans la version cinéma, Mr Magoo se retrouve, malgré lui, en possession d’une précieuse toile appartenant au Musée d’Histoire Naturelle de la ville, qu’un couple de voleur aimerait récupérer. La jeune femme imagine alors un stratagème : faire croire à Mr Magoo qui n’y voit que du feu (et pour cause !) qu’elle Prunella Pagliacci, son premier amour. Ainsi, en séduisant le vieil homme, elle réussira à mettre la main sur le tableau. Heureusement, le chien Angus et le neveu Waldo sont là pour protéger les intérêts de tonton Quincy.

6. Le temps d’un week-end, réalisé par Martin Brest

Charles, un étudiant aspirant à entrer à Harvard, accepte un petit boulot comme garde pour personne handicapée. Il est chargé de s’occuper du retraité colonel Slade, devenu aveugle, mais qui est surtout un homme irascible et associable. Pourtant, Charles découvre vite que Slade est un véritable homme à femmes qui les choisit à l’odorat mais qu’il cache surtout une terrible souffrance.

 

7. Seule dans la nuit, réalisé par Terence Young

Dans son appartement, une jeune femme aveugle affronte trois trafiquants de drogue à la recherche d’une poupée bourrée d‘héroïne, confiée à son mari, le photographe Sam Hendrix, par une femme inconnue à l’aéroport, alors qu’il revient de Montréal. Les gangsters décident de terrifier la jeune femme aveugle afin qu’elle les aide à retrouver la poupée.

 

 8. The eyes, réalisé par Xavier Palud et David Moreau

Célèbre violoniste, Sydney Wells est belle, intelligente, très indépendante… et aveugle, depuis ce tragique accident qui lui a coûté la vue quand elle était enfant. Sydney vient de subir une double transplantation de la cornée. Après vingt ans dans le noir, elle pourra bientôt enfin revoir.

Le Dr Paul Faulkner est chargé de l’aider à surmonter les difficultés qui accompagnent le fait de retrouver la vue. Avec son soutien et celui de sa soeur Helen, Sydney s’adapte peu à peu.
Mais sa joie est de courte durée. D’étranges images, inexplicables et effrayantes, lui apparaissent. Séquelles de l’opération ? Réaction du cerveau ? Ou s’agit-il d’autre chose de bien plus terrible ?
Alors que ses proches se mettent à douter de sa santé mentale, Sydney est de plus en plus convaincu que ses nouveaux yeux ont ouvert la porte d’un monde terrifiant qu’elle seule peut voir…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. The Eye, réalisé par Xavier Palud et David Moreau

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *